Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

salarié atteint d'une maladie chronique

Source ANACT : Avec une personne touchée sur cinq en France, les maladies chroniques évolutives (MCE) concernent un nombre croissant de salariés. En plus des difficultés rencontrées par les salariés atteints, les MCE ont en général des répercutions sur l'organisation de la production et des équipes dans les entreprises.

La situation est comparable dans les autres pays européens. Parfois même dans un contexte de pénurie de main d'oeuvre qui contribue à faire du maintien dans l'emploi un enjeu fort pour les entreprises. D'où la mobilisation du programme de santé publique de l'Union européenne et le lancement du projet PH-Work en 2011. Piloté par le réseau ENWHP, il avait pour objectif de produire un état des lieux et d'identifier des bonnes pratiques sur le maintien et le retour à l'emploi des travailleurs atteints de MCE. Une première traduction opérationnelle a pris la forme d'un guide à destination des entreprises, édité pour la France fin 2012 par l'Anact : "Promouvoir la qualité de vie au travail des personnes atteintes de maladies chroniques : un guide de bonnes pratiques", pour le télécharger: cliquez ici

Les facteurs clefs de succès pour le maintien dans l'emploi :

Favoriser une approche globale (comprenant à la fois de la prévention et des démarches de maintien et retour à l'emploi) et l'intégrer à la stratégie de l'entreprise.

- Mettre l'accent sur les capacités et les ressources plutôt que sur les limitations et les déficiences des salariés concernés.

- Permettre au salarié d'être actif et acteur dans le processus.

- Être conscient des tabous et des discriminations pouvant porter préjudice.

- Faire coopérer et coordonner les acteurs, et gérer les cas individuels de façon coordonnée.

- Mettre en oeuvre des initiatives autour de la santé des salariés a des effets positifs sur la culture d'entreprise.

Les 10 recommandations :

- Mettre la priorité sur la prévention sur le lieu de travail.

- Détecter les maladies chroniques le plus précocement possible.

- Ne plus se focaliser uniquement sur les effets négatifs en termes de performance mais faire du maintien en emploi et de l'employabilité des personnes une stratégie d'entreprise.

- Considérer les capacités et les ressources des individus plutôt que leurs limitations ou restrictions d'aptitudes.

- Combattre les discriminations dont sont victimes les salariés atteints de maladies chroniques.

- Mettre les mesures de retour au travail dans les priorités en termes d'agenda.

- Faire en sorte que de plus en plus d'emplois ou de postes de travail soient adaptés aux salariés atteints de maladies chroniques.

- OEuvrer pour que le travail soit source de reconnaissance et dégage un ratio coût-bénéfice positif.

- Installer une coopération étroite et systématique entre les principaux acteurs et parties prenantes.

- Combler les lacunes en termes de connaissances et informations, continuer à développer des démarches basées sur les pratiques et les preuves scientifiques.