Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

Qualité de l'air : à ne pas négliger !

qualite-air

De même que chez soi, une mauvaise ventilation fait apparaître des moisissures sur les murs et rend l’air malsain, il en est de même en entreprise…où peuvent de plus être utilisés différents produits, depuis le salon de coiffure à l’atelier de transformation chimique en passant par la cuisine d’un restaurant !


Ventilation et aération des lieux de travail jouent donc un rôle essentiel pour :


  • Limiter la concentration de l'ensemble des polluants dans l'air ambiant et éviter ainsi les conséquences sur la santé du personnel.
  • L’employeur doit renouveler l’air de façon à maintenir un état de pureté de l’atmosphère, à éviter les élévations de température, les odeurs désagréables et les condensations, et à évacuer les polluants.
  • Une utilisation correcte des installations de ventilation et d’aération, adaptée aux besoins des utilisateurs des lieux de travail, ainsi qu’une maintenance conforme aux règles de la technique font partie des obligations du chef d’entreprise. Si l’employeur n’en a pas la compétence, il chargera l’exploitant ou le propriétaire de l’installation de faire le nécessaire.

DEUX Types de locaux

1) Les locaux à pollution non spécifique liée à la seule présence humaine, à l'exception des locaux sanitaires. Pour ces locaux, une ventilation naturelle permanente par des ouvertures accessibles et manœuvrables (fenêtres, portes...) est possible sous certaines conditions de volume et de travail.
?2) Les locaux à pollution spécifique. La ventilation doit y être réalisée et son débit déterminé spécifiquement en fonction de la nature et de la quantité des polluants du local concerné. Très souvent un captage doit être mis en place, cet équipement doit être conçu et réalisé en respectant les grands principes suivants:


  • Capter le polluant à la source, ce qui limite le volume d'air pollué à traiter
  • Compléter le captage par une ventilation générale,
  • Supprimer le risque (être en dessous des valeurs limites d'émissions polluantes),
  • Apporter de l'air de compensation et de l'air neuf
  • Concevoir des installations de ventilation qui ne gênent pas le personnel (courant d'air, température, humidité, bruit, vibration),
  • Organiser le traitement et le rejet des polluants.
  • Et enfin, contrôler et entretenir les installations pour que tout soit pérenne

Maintenance des installations : 

Elle doit être annuelle pour les locaux à pollution non spécifique, et semestrielle pour les locaux à pollution spécifique