Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

Permis de feu

Panneau-PVC-Permis-feu-obligatoire-OP56
  • Dès qu’un travail par point chaud est prévu (c’est-à-dire au cours duquel on va soit porter un corps métallique à très haute température en le chauffant avec une flamme, soit générer des particules incandescentes à très haute température qui vont être projetées dans toutes les directions), il faut :
  • d’abord se demander si on peut l’éviter (exemple : remplacer découpage par disqueuse par un découpage à la « grignoteuse »)
  • ensuite rédiger un permis de feu avec ceux qui vont intervenir :
Modèle permis de feuType : doc / Taille : 52.5 Ko

C’est la même démarche que chez soi si on veut brûler des déchets végétaux dans son jardin…avoir un tuyau d’arrosage branché à côté du foyer peut éviter bien des problèmes…

La rédaction du permis de feu oblige à se poser les bonnes questions et à mettre en place les mesures préventives destinées à réduire au maximum les risques d’incendie/explosion en cas de « travail par point chaud »

  • avant l’opération
  • pendant son exécution
  • et après (surveillance pendant quelques heures)

Il est formellement interdit à tout agent, qu’il appartienne ou non à l’établissement, d’entreprendre un travail par point chaud sans avoir obtenu au préalable un permis de feu (sauf pour les postes de travail spécialement aménagés pour ce type d’opération, comme une zone de soudage dans un atelier de maintenance, par exemple).

Ce n’est pas une « couverture ». C’est un acte de prévention fort qui certifie que toutes les mesures visant à prévenir les risques d’incendie/explosion ont effectivement été prises. En conséquence, il engage les responsabilités civiles et pénales de ceux qui le signent.

Pour en savoir plus Doc INRS ED 6030Type : pdf / Taille : 376.39 Ko

En général, il est conseillé d’afficher le permis de feu avant le début des travaux dans les zones concernées par le document afin de s’assurer que tous les opérateurs connaissent les mesures arrêtées et que la démarche « permis de feu » est comprise par tous.

La validité du permis de feu est limitée dans le temps et doit donc être réévaluée dès que l’un de ses éléments constitutifs a changé (lieu, environnement, changement d’équipe, procédé, intervenants, nature des travaux….).

Enfin, il est conseillé d’archiver le permis de feu à l’issue de l’opération afin de créer un historique et d’établir la traçabilité des interventions.