Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

Risque liés à l'activité physique

Mesures de prévention

Manutentions manuelles

7 axes de prévention des risques liés aux manutentions manuelles (1)

  • Supprimer les manutentions inutiles

  • Mettre à disposition des engins d’aide à la manutention des charges

  • Réduire le poids unitaire des charges en deçà des valeurs préconisées

  • Aménager le poste de travail, afin de réaliser les manutentions dans les meilleures conditions de posture et d’espace de travail : respect des zones d’atteintes, réduction des distances de déplacement horizontalement ou verticalement

  • Éviter tout mode dégradé du processus de manutention manuelle (rupture de charge, automatisation défectueuse, défaut de maintenance, pic d’activité…)

  • Organiser le travail afin de permettre des pauses de récupération suffisantes, d’éviter les à-coups et les contraintes de temps qui empêchent d’appliquer les principes de sécurité, d’alterner les tâches physiques avec des tâches qui le sont moins…

  • Former les salariés aux risques liés aux manutentions manuelles et aux moyens techniques et humains pour les réduire ou les éliminer

    Entretien du matériel d’aide à la manutention (chariot, transpalettes…)

Postures contraignantes

  • Adapter les hauteurs de prise et dépose
  • Optimiser les zones de stockage
  • Modifier les outils utilisés
  • Favoriser la polyvalence posturale
  • Formation Prévention des Risques liés à l'Activité Physique (PRAP)
  • Sensibiliser les opérateurs quant à l’impact des postures
ex-table-hauteur-constante
ex-bacs-poignees



Exemple de mise en place d'un bureau modulable pour favoriser la polyvalence posturale sur un poste de travail sur écran :

TSE1
TSE2

Répétitivité des mouvements

  • Réorganiser les temps de pause : plus fréquents mais de plus courte durée
  • Favoriser la polyvalence entre les postes pour solliciter des groupes musculaires différents
  • Optimiser les gestes : supprimer les gestes inutiles
  • Augmenter les temps de cycle
  • Mettre en place des zones tampon
  • Donner la possibilité aux opérateurs d’influer sur leur cycles de travail, les flux qu’ils ont a traiter
  • Impliquer les opérateurs dans la définition des cycles de travail, les impératifs de production…
grignette