Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

activité physique

récits d'accidents

« La victime, âgée de 32 ans, de sexe masculin, chaudronnier, participait la veille de l'accident avec plusieurs de ses collègues au déchargement d'un camion qui livrait à l'entreprise 10 tonnes de tôles en acier inoxydable de tous formats. Cette opération qui est habituellement effectué à l'aide d'un pont roulant, fut réalisée manuellement car cet appareil était en panne depuis quelques jours. Elle ressentit une douleur au niveau des vertèbres lombaires lors d'une opération de manutention manuelle qui entraîna un arrêt de travail. »


« Un agent d’entretien nettoyait des toilettes publiques. En soulevant une poubelle, il a ressenti une forte douleur dans le bas du dos : lumbago droit, arrêt de travail de 8 jours. »


« Le plombier remplace un robinet sur un évier chez un particulier. Les difficultés d’accès sous le meuble l’obligent à travailler à genoux puis couché et les bras en l’air pendant 1 heure. Le lendemain, il se plaint de douleurs au dos et aux genoux. Il ne peut pas reprendre son travail. »

chaudronnier
plombier

« Deux chauffagistes installent une chaudière (200kg, 1,60m de hauteur) dans une chaufferie. Ils amènent celle-ci à l’aide d’un transpalette électrique. Lors du passage de la porte, la chaudière bascule. L’un des chauffagistes en essayant de la retenir la reçoit sur la jambe. Il a eu une fracture tibia-péroné qui l’a arrêté pendant 3 mois. »


« Le frigoriste installe des chambres froides dans un supermarché. En manipulant des panneaux isolants, il s’est fait lumbago. Il a été arrêté pendant 5 jours en accident du travail. »


« Deux opérateurs installent une pompe à chaleur chez un particulier. La température extérieure est de 5°C avec un vent important. Lors du déplacement de l’appareil, l’un des opérateurs ressent une vive douleur au dos. Son médecin diagnostique une lombalgie aigüe. »