Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

agents biologiques

Définition

Le risque biologique est lié à l’exposition à des agents biologiques pathogènes, c’est-à-dire susceptible de provoquer une maladie chez l’être humain.

RisqueBiologique

L’exposition peut être liée à une utilisation délibérée (laboratoire de recherche, industrie pharmaceutique) ou bien, être potentiellement induite par l’activité (ex. : soins, gestion des déchets) ou les conditions environnementales (chaleur, humidité…).(1)


Le terme agent biologique pathogène désigne « les micro-organismes, y compris les micro-organismes génétiquement modifiés, les cultures cellulaires et les endoparasites humains susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication ».(2)



Tous les agents biologiques ne sont pas dangereux. Heureusement, car nous sommes en permanence entourés d’agents biologiques.

Selon la saison, l’air que nous respirons peut contenir jusqu’à 40 millions de virus et 11 millions de bactéries par mètre-cube ! (3)


Certains agents biologiques sont même indispensables pour le fonctionnement de notre organisme (flore cutanée, flore intestinale…).

Il existe différents types d’agents biologiques :


  • bactéries (ex. : Escherichia coli, légionnelle…),
  • virus (ex. : virus de la grippe, virus de la rage…),
  • champignons (ex. : agent responsable de la teigne…),
  • parasites (ex. : poux, agent de la toxoplasmose…),
  • prions (ex. : agent de la maladie de la vache folle…).

Tous les agents biologiques ne sont pas dangereux. Heureusement, car nous sommes en permanence entourés d’agents biologiques ! Certains sont même indispensables pour le fonctionnement de notre organisme (flore cutanée, flore intestinale…).

Selon l’agent biologique pathogène, le principal danger peut être de nature différente (4) :


  • Infectieux : l’agent biologique pénètre et se multiplie dans l’organisme.
  • Toxinique : au cours d’une infection, certains agents biologiques produisent des substances responsables d’effets toxiques, appelées toxines, qui peuvent persister dans l’organisme même après la disparition des agents biologiques qui les ont produites (ex. : tétanos, mycotoxines…).
  • Immuno-allergique : certains agents biologiques peuvent être responsables d’allergies, on les qualifie d’allergènes (ex. : certaines moisissures).
  • Cancérogène : certaines infections chroniques peuvent provoquer des cancers (ex. : hépatite B et cancer du foie, mycotoxines et cancer des reins…).

Exemples de situations dangereuses

  • travail au contact d’animaux,
  • gestion ou évacuation des déchets,
  • utilisation d’une climatisation non entretenue,
  • contact avec le public lors d’un pic épidémique,
  • manipulation de liquides biologiques (sang, urine, etc.),
  • vidange d’une cuve de fluide d’usinage,
  • traitement des eaux usées,
moustique

Statistiques

Plus de 50 maladies infectieuses sont répertoriées dans les tableaux de maladies professionnelles du régime général de l’assurance maladie.

Selon l’enquête SUMER 2010, 22% des salariés seraient exposés à des agents biologiques pathogènes.(5)


L’enquête SUMER 2003 précisait que 15% des salariés seraient potentiellement exposés à des agents biologiques, soit près de 2,6 millions de personnes, alors que seulement 1% des salariés seraient exposés délibérément à des agents biologiques pathogènes, soit près de 72400 personnes.(6)

stats

(1) C. LE BACLE et al, Document unique et risques biologiques, Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), ED 4410, 2012.

(2) Art. R 4421-2 du code du travail, site www.legifrance.gouv.fr consulté le 08/08/2013.

(3) T. W. WHON et al, Metagenomic Characterization of Airborne Viral DNA Diversity in the Near-Surface Atmosphere, American Society for Microbiology, 2012.

(4) C. LE BACLE, Les risques biologiques en milieu professionnel, Cahier de notes documentaires, Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), HST PR 28-207, 2007.

(5) SUMER 2010, Les données sur les risques professionnels par sexe en 2010, http://travail-emploi.gouv.fr, site consulté le 16/09/2013.

(6) http://www.inrs.fr/accueil/risques/biologiques/secteurs-professions.html, site consulté le 16/09/2013.