Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

ambiance sonore

mesures de prévention

L’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour maîtriser le risque sonore dans le respect des principes généraux de prévention . Il met en œuvre par ordre de priorité des mesures collectives ou individuelles.


Ainsi, il faudra privilégier les actions permettant de :


  • Supprimer les sources d’exposition sonore présentes dans l’environnement de travail (déplacement d’un compresseur à l’extérieur, déplacement du bureau de l’agent de maîtrise dans la partie administrative, …)
  • Supprimer les phases d’exposition (remplacement d’un nettoyage à l’air comprimé par un nettoyage à l’éponge, …)
  • Réduire l’intensité et/ou la durée d’exposition (mise à disposition de soufflette silencieuse, remplacement d’un roulement défectueux, limitation de l’usage de la soufflette, …)
  • Limiter la propagation (encoffrement acoustique, isolation vibratoire, traitement acoustique du local, mise en place d’écrans acoustiques,…)
  • Mettre à disposition des opérateurs des protections individuelles contre le bruit (PICB). L’impact de cette mesure est limité. Cette dernière ne doit être utilisée qu’en complément des mesures ci-dessus ou si elles ne sont pas applicables.
  • Sensibiliser les salariés sur les risques associés à une ambiance de travail bruyante, et les moyens de réduire ces derniers.

Mesures collectives

Les protections collectives des travailleurs constituent la première mesure de prévention contre les risques professionnels, avant la mise en place de protections complémentaires comme les protections individuelles.


On peut considérer qu’un équipement de protection est un dispositif, un mécanisme, un appareil ou une installation qui, par sa conception (agencement et matériaux constitutifs) est capable d’assurer valablement la protection du personnel contre un ou plusieurs risques professionnels et d’en limiter ainsi les conséquences. Cet équipement est intégré ou ajouté aux moyens de production ou aux postes de travail. Il est dit de protection collective s’il assure indistinctement la sécurité du personnel affecté (risque direct) et celle des autres personnes présentes à proximité.

Mesures-prevention-collectives-contre-le-bruit.pdfType : pdf / Taille : 170.05 Ko
Choisir une soufflette efficace et sécuritaire (IRSST).pdfType : pdf / Taille : 603.15 Ko

Mesures individuelles

Protecteurs individuels, en dernier recours….

En complément des mesures de protection collectives, l’usage de protecteurs individuels contre le bruit (PICB) est un moyen largement répandu dans les entreprises pour réduire les risques liés au bruit. Or, la protection réelle offerte par ces équipements est souvent surestimée. L’INRS propose aujourd’hui une méthode et des outils pour estimer le niveau sonore réellement perçu par les salariés portant des protecteurs antibruit.


INRS: Mieux estimer le bruit perçu par les salariés



Pour en savoir plus sur les Protecteurs Individuels Contre le Bruit (PICB)

EPI: Oreilles

Réduction de l'exposition sonore du salarié suite à l'amélioration de l'aéraulique d'une cabine de tournassage. (Photographies prises avec l'autorisation de l'entreprise Revol, Saint Uze)

BRUIT