Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

risque chimique

definition

Le risque chimique est le résultat de l’exposition professionnelle à un agent chimique dangereux. Cette exposition peut induire toute une série d’effets, de dommages, de pathologies, allant de la simple gêne olfactive à des cancers ou des intoxications mortelles.


Sont considérés comme agents chimiques dangereux les substances ou mélanges possédant un classement, un étiquetage (irritant, nocif, toxique, cancérogène…).


Est également considéré comme dangereux tout agent chimique qui, bien que ne satisfaisant pas aux critères de classement, peut présenter un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs en raison de ses propriétés physico-chimiques, chimiques ou toxicologiques. Les fumées de soudage, la farine ou les poussières de bois sont en ce sens des agents chimiques dangereux, en dépit de l’absence de classement ou d’étiquetage, qui devront être pris en compte dans l’évaluation des risques chimiques.


Parallèlement à sa potentielle action toxique l’utilisation d’un produit chimique peut également induire un risque d’incendie et/ou d’explosion : inflammation d’une préparation inflammable, explosion d’un nuage de poussières, explosion induite par le mélange de substances incompatibles…


Tableau des principales atteintes par organes (liste non exhaustive)Type : pdf / Taille : 44.57 Ko
Liste des principaux allergenes cutanes 30072014.pdfType : pdf / Taille : 394.05 Ko

Exemples de situations dangereuses

  • Utilisation d’un mélange sur lequel est apposé une phrase de risque et/ou un pictogramme de danger,
  • Utilisation d’un mélange non étiqueté mais comportant une substance dangereuse présente à une concentration inférieure au seuil de classification.

NB : un mélange contenant une substance dangereuse ne sera classé comme dangereux que si cette dernière est présente au dessus d’une certaine concentration.

  • Exposition aux fumées de soudage, fumées de dégradation de matières plastiques, poussières de bois, brouillards d’huile de coupe, gaz d’échappement, gaz de combustion, à la farine, aux poussières (métalliques, végétales, minérales…), au ciment, à la silice, en particulier les formes cristallines….
  • Exposition à des gaz, des aérosols issus d’une réaction chimique, même si les réactifs ne sont pas eux même des agents chimiques dangereux.
  • Mélange de produits, contenant ou non des agents chimiques dangereux
image-ecart-discours-realite-risque-allergie-cutanee


Ecart entre discours des fabricants et réalité vis à vis du risque d'allergie cutanée

creme-barriere-et-allergenes



Exemple de crème "barrière" contenant de nombreux allergènes

Quelques chiffres

  • 1 salarié sur 3 exposé régulièrement à au moins un agent chimique dangereux dans son activité professionnelle (2).
  • 1 salarié sur 10 exposé régulièrement à au moins un agent chimique ayant des propriétés Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) (2).
  • 4 à 8% des cancers ont une origine professionnelle (20% pour les catégories ouvrières) (1) (3). En France ~ 360000 nouveaux cancers diagnostiqués par an, soit 14000 à 28000 cancers d’origine professionnelle (4).
  • 97% des Maladies Professionnelles (MP) avec décès (régime général) sont liées au risque chimique (500 décès/an) (5) (6).
  • 91 des 120 tableaux de Maladies Professionnelles sont liés au risque chimique.
  • Les pathologies en lien avec le risque chimique sont globalement en augmentation au cours de la dernière décennie, notamment les allergies professionnelles (7).
  • 15000 à 30000 cas annuels de dermatoses professionnelles (1).
  • 15% des asthmes en France sont liés à une exposition professionnelle (1).

(1) : F.Testud, toxicologie médicale professionnelle et environnementale, éditions Eska 2012.

(2) : B. Arnaudo et al, les risques professionnels en 2010, de fortes différences d’exposition selon les secteurs, Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), TF 207, 2013.

(3) : R. Lauwerys et al, toxicologie industrielle et intoxications professionnelles, Elsevier Masson, 2007.

(4) : Institut National du Cancer, La situation du cancer en France en 2010, site visité le 04/07/13.

(5): Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail Rhône Alpes, risques chimiques et cancers.

(6): Institut National de Recherche et de Sécurité. Statistiques 2010 Accidents du Travail et Maladies Professionnelles, DW 65, 2011.

(7) : L. Bensefa-Colas et al, rapport scientifique 2011, Réseau National de Vigilance et de Prévention des Pathologies professionnelles (RNV3P), 2011.

(8) : INRS: dangers associés aux produits chimiques, site visité le 15/07/2013.

(9) : Institut National de Recherche et de Sécurité, base de données DEMETER, site visité le 22/07/13.