Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

Risque Chimique

mesures de prévention

L’employeur doit mettre en œuvre des mesures de réduction du risque chimique dans le respect des neufs principes généraux de prévention. Ces principes établissent la priorité des mesures se rapportant à la suppression des risques, via la suppression du danger puis, dans un second temps, celles des mesures de protection collective. Les mesures de protection individuelle ne sont mises en œuvre qu’en dernier recours ou en complément de mesures collectives.

Mesures collectives

Substitution d'une substance Cancérogène, Mutagène ou Reprotoxique:

  • sulfochromate/molybdate de plomb de certaines peintures rouge, orange et jaune utilisées en carrosserie remplacé par des pigments organiques (azoiques, quinacridones…) (4).
  • dichlorométhane utilisé pour les opérations de nettoyage de résines polyuréthane remplacé par un mélange d’hydrocarbures.
  • perchloroéthylène utilisé pour le nettoyage à sec remplacé par certains hydrocarbures, du decamethylcyclopentasiloxane.
  • thorium présent au niveau de certaines électrodes utilisées pour le procédé de soudage TIG, remplacé par du lanthane ou du cérium.
  • arrêt de l’utilisation du trichloréthylène pour certaines extractions par un changement de procédé (ex : four à ignition).
  • remplacement du trichloréthylène pour le dégraissage de métaux (utilisation de carboglace).
  • ….

Substitution d'autres agents chimiques dangereux:


  • substitution de composés excessivement allergisants tels la methylchloroisothiazolinone de produits utilisés pour la plonge, le nettoyage des surfaces et le lavage des sols dans un restaurant, remplacé par de l’acide lactique,
  • substitution de l’acide fluorhydrique ou des fluorures d’ammonium présents dans des produits d’élimination des irisations après soudure remplacés par un mélange d’acide nitrique et phosphorique,


Mise en place d'un dispositif de captage local enveloppant récepteur ou à défaut indcteur:

cabine-flux-horizontal-encollage
  • Sorbonne dans un laboratoire de contrôle qualité, cabine aspirante à flux horizontal pour poste de formulation,


  • Torche aspirante au niveau d’un poste de soudage MIG au sein d’un atelier de chaudronnerie,
torche-aspirante
ponceuse-aspirante
  • Ponceuse orbitale munie d’un captage annulaire dans un atelier de carrosserie,
  • Cabine à flux vertical pour la pulvérisation de peinture en carrosserie,
cabine-flux-vertical
hotte-avec-bavettes-sur-chariot-pieces-encollees
  • Hotte aspirante équipée de bavettes au dessus d'un chariot de pièces encollées (Photographie réalisée avec l'autorisation de l'entreprise Romans Industrie, Romans-sur-Isère)
dosseret-aspirant-poste-encollage
  • Plan de travail muni d’un dosseret aspirant sur un poste d'encollage (Photographie réalisée avec l'autorisation de l'entreprise Romans Industrie, Romans-sur-Isère)
  • Captage récepteur correctement disposé au niveau d’une scie à format,


  • Mise en place d’un bras aspirant mobile muni d’une collerette à un poste d’encollage de pièces d’un atelier de maroquinerie,


  • Système de « push pull » au niveau d’un atelier de pointage de fers à béton,


  • Dispositif de ventilation générale au sein d’une imprimerie avec deux machines offset,


  • Sorbonne dans un laboratoire de contrôle qualité,


Dispositif-de-captage-et-de-ventilation-generale.pdfType : pdf / Taille : 655.14 Ko

Mise en place d'un dispositif permettant de limiter la génération de polluants atmosphriques et/ou le nombre de salariés exposés:


  • nettoyage de poussières au sol par aspiration à l’aide d’une cane reliée à un réseau d’extraction haute dépression ou d’un aspirateur….
  • poubelles avec bavettes en caoutchouc dans un atelier d’impression par sérigraphie,
  • fermeture des couvercles, de bouchons pour limiter l’évaporation de solvants,
  • mise en place au sein d’un atelier d’un mur permettant de séparer physiquement les postes de soudage des autres postes de l’atelier (presse, assemblage…)
  • mise en place d'un support de maintien des casseroles au niveau du feu d'une gazinière pour limiter la libération de monoxyde de carbone





Rehausse métallique mise en place pour réduire la formation de monoxyde de carbone au niveau d’un piano de cuisson

rehausse-casserole
poubelle-avec-bavettes



Poubelle équipée de bavettes en caoutchouc afin de limiter l’évaporation de solvants





Aspiration de poussières de bois via une cane reliée à un réseau d’extraction haute dépression

aspiration-haute-depression-centralisee

Mesures individuelles

Port d’une protection respiratoire :


Une protection respiratoire doit être adaptée au type et à la concentration du ou des polluants présents dans l’atmosphère de travail. Les deux principales causes d’inefficacité d’une protection respiratoire sont le choix de filtres inadaptés mais surtout la présence de fuites au niveau de la pièce faciale. Ces dernières peuvent annihiler l’efficacité d’une protection. Les fuites au niveau de la pièce faciale peuvent être causées par la présence de favoris, d’une barbe naissante de plus de 8 heures, de cicatrices, de cheveux longs, l’absence de serrage de la barre nasale de certains masques à poussières (1) (2) (3)…. A noter que les protections respiratoires filtrantes pour lesquelles l’air passe par les filtres du seul fait de la respiration de l’opérateur (protections dites à pression négative) sont plus sujettes aux fuites et offrent un facteur de protection inférieur aux appareils à ventilation assistée (protection filtrante avec de l’air pulsé mécaniquement au niveau de la pièce faciale) ou isolant (air respirable acheminé dans la pièce faciale) (1).


illustration-fuite-demi-masque-barbe-2j
  • Illustration de la fuite faciale au niveau d'un demi masque chez un opérateur portant une barbe de deux jours.


INRS: ED 6106 les appareils de protection respiratoire


Outil d’estimation du temps d’utilisation des cartouches gaz des appareils de protection respiratoire


Port d’une protection cutanée :


Comme pour les appareils de protection respiratoire une protection cutanée, gants ou tenue contre le risque chimique doit être adaptée au type et à la concentration du ou des polluants présents au poste de travail. Trois paramètres essentiels doivent être pris en compte pour le choix des gants : le temps de perméation vis-à-vis d’une substance chimique donnée (temps au bout duquel on détecte le passage, à un niveau moléculaire, de la substance à travers le gant, parfois sans dégradation visible du gant), l’indice de dégradation du gant au contact d’une substance donnée, (degré de détérioration du gant se traduisant par une altération de ses propriétés physiques) et son épaisseur qui influencera fortement le niveau de dextérité.


INRS: ED 112 Des gants contre le risque chimique

INRS: ED 6106 les appareils de protection respiratoire


Outil d’estimation du temps d’utilisation des cartouches gaz des appareils de protection respiratoire


Port d’une protection cutanée :


Comme pour les appareils de protection respiratoire une protection cutanée, gants ou tenue contre le risque chimique doit être adaptée au type et à la concentration du ou des polluants présents au poste de travail. Trois paramètres essentiels doivent être pris en compte pour le choix des gants : le temps de perméation vis-à-vis d’une substance chimique donnée (temps au bout duquel on détecte le passage, à un niveau moléculaire, de la substance à travers le gant, parfois sans dégradation visible du gant), l’indice de dégradation du gant au contact d’une substance donnée, (degré de détérioration du gant se traduisant par une altération de ses propriétés physiques) et son épaisseur qui influencera fortement le niveau de dextérité.


INRS: ED 112 Des gants contre le risque chimique

(1) : M. Guimon, les appareils de protection respiratoire, choix et utilisation, Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), ED 6106, 2011.

(2) : M. Balkhyour, C. Crutchfield, the relationship between physical attributes of beard and respirator leak rates, Meteorology, Environment and Arid Land Agriculture science., Vol. 18, 2007.

(3): M. Balkhyour, evaluation of full-facepiece respirator fit on fire fighters in the municipality of Jeddah, Saudi Arabia, Int. J. Environ. Res. Public Health, 2013

(4): Chromate de plomb, Fiche d’Aide à la Substitution, Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), FAS 25, 2009.