Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

Risque électrique

récits d'accidents

« Dans une maison ancienne, un menuisier est chargé de poncer le parquet en bois d’une chambre. Il utilise pour cela une ponceuse branchée sur une prise électrique de la salle de bains voisine. Tout à coup, alors qu’il se déplace à reculons, il vient heurter un radiateur. Le propriétaire de la maison qui le regardait faire, le voit se raidir, muet, les mains crispées sur les poignées de la ponceuse. Se précipitant dans la salle de bains, il débranche la fiche de prise de courant. En vain, car le menuisier ne pourra être ranimé, l’autopsie pratiquée concluant la mort par électrocution. Le cordon d’alimentation de la machine présentait plusieurs blessures, et le conducteur de protection était coupé. Au cours du ponçage, la machine a roulé sur le câble provoquant la mise à nu d’un conducteur de phase qui, par contact avec la ponceuse, a mis sous tension les parties métalliques. L’installation électrique de la maison est protégée par un disjoncteur différentiel de 500mA. Celui-ci doit se déclencher en cas de défaut d’isolement d’un appareil raccordé. Alors que le menuisier se trouve sur le parquet bois en tenant la machine mise sous tension, il ne se passe aucun évènement [...] Mais dès qu’il a heurté le radiateur, le contact a entraîné le passage du courant électrique de la ponceuse vers le radiateur. L’intensité était insuffisante pour déclencher le disjoncteur différentiel, mais a provoqué une fibrillation cardiaque de l’opérateur et entraîné son décès. »

Récits d'accidents électriquesType : pdf / Taille : 410.76 Ko