Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. En savoir plus
Votre SSTI Drôme Ardèche

Conséquences des RPS

RPS4

Les risques psychosociaux ont des conséquences sur 3 dimensions qui sont évidemment dépendantes les unes des autres:

  • La santé psychique et physique des salariés (dépressions, comportements violents, burnout, troubles musculo-squelettiques, stress, etc.).
  • Les relations sociales et les collectifs de travail (délitement des collectifs, conflits, isolement, etc.).
  • L’efficacité de l’entreprise (diminution de productivité, baisse de la qualité, désengagement des salariés, démotivation, etc.).


L’évolution de la santé des salariés en situation de risque psychosocial peut suivre une courbe selon laquelle la gravité des effets va être croissante. Il est donc nécessaire de dépister le plus tôt possible les premiers effets et notamment l’expression des premières plaintes.

RPS5

quelques chiffres...

  • Le stress touche 4 salariés sur 10 en France

Alors que 41% des salariés interrogées se déclarent "stressés", ils sont 64% à en éprouver les symptômes

  • Les impacts du stress sont ainsi sous-estimés :

37% déclarent ressentir une fatigue importante

29% se disent victimes de tensions musculaires

25% souffrent de troubles du sommeil

  • 30% des arrêts de travail seraient liés au stress (Bureau International du Travail, BIT)
  • En France, le stress professionnel aurait coûté au minimum 2 à 3 milliards d'euros en 2007, selon une étude menée par l'INRS en collaboration avec Arts et Métiers ParisTech. Ces estimations intègrent les dépenses liées aux soins de santé, à l'absentéisme, aux cessations d'activité et aux décès prématurés.
  • Le Bureau International du Travail (BIT) estime que les pertes de qualité, l’absentéisme et le turn-over résultant du stress représentent entre 3 et 4 % du PIB des pays industrialisés.
  • D’après l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail chaque euro investi dans la promotion de la santé sur le lieu de travail générerait un retour sur investissement de 2,5 à 4,8 euros grâce à la réduction de l'absentéisme et à l'amélioration de la productivité.